PYGMALION - Volume 1

, par Estelle

La journée nationale des mascottes vire au carnage lorsque ces mignonnes peluches se transforment en monstres sanguinaires. Un thriller horrifique efficace.

Le Japon est le pays des mascottes. Les entreprises, les marques, les équipes sportives, les villes, les organismes, etc, tous ou presque possèdent leur "yuru-chara". Aussi, rien d’étonnant à ce qu’un mangaka finisse par imaginer un scénario à partir de ces mignonnes figures populaires… Avec "Pygmalion", Chihiro Watanabe nous emmène justement en pleine journée nationale des mascottes, la foule se mêlant joyeusement à elles dans les rues des grandes villes. Keigo Ayahara, lycéen, son petit frère Makoto et leur voisine Ako Sejima participent à la fête quand soudain les mascottes se mettent à massacrer quiconque se trouvant sur leur route !
Passants démembrés, cassés en deux, têtes écrabouillées, le manga - encore en cours de parution au Japon avec deux volumes parus - ne fait vraiment pas dans le soft. C’est gore et d’autant plus efficace que les mascottes sont particulièrement effrayantes avec leur corps déformé, leurs yeux fous et leur mâchoire carnassière. Même si l’ancien assistant de Kôhei Horikoshi ("My Hero Academia") fait la part belle à ces scènes d’horreur, il livre néanmoins quelques informations, notamment sur l’origine du drame : un projet scientifique qui a mal tourné, intitulé "Pygmalion"… Pour le reste, le scénario est encore assez énigmatique, faisant notamment référence au mythe grec du sculpteur Pygmalion amoureux de sa statue Galatée ainsi qu’à la nature pervertie de l’Homme… On attend de voir ce que Chihiro Watanabe a concocté dans le tome 2 de "Pygmalion", prévu pour le 6 juillet 2017.

Dessin et scénario : Chihiro Watanabe - Editeur : Komikku éditions - Prix : 7,90 euros.