POLAR - Tome 1. Venu du froid

, par Estelle

Un ancien espion réputé sort brusquement de sa retraite lorsqu’on cherche à le tuer. Un polar sanglant visuellement plutôt impressionnant.

C’est dans une clairière recouverte d’un manteau blanc, théâtre d’un véritable carnage plein de giclées rouges, que démarre ce polar bien noir. Un ancien agent secret, parmi les meilleurs du monde, coule une retraite paisible jusqu’à ce qu’une équipe de tueurs tente de l’éliminer. Une fois tout ce petit monde hors d’état de nuire, "Black Kaiser" décide d’aller demander à son ancien employeur, l’agence Damoclès, les raisons de cette soudaine agressivité.
Du blanc, du rouge, du noir… ce sont les seules couleurs utilisées par l’Espagnol Victor Santos pour raconter l’histoire d’un tueur implacable capable de tout dézinguer sur son passage, sans état d’âme aucun. Une subtilité mise de côté et peu de dialogues donc mais des planches plutôt impressionnantes graphiquement qui ne sont pas sans rappeler Frank Miller et son fameux "Sin City". L’auteur de "Furious" et "Black Market" joue ici avec des contrastes très forts - entre les couleurs et entre la lumière et l’ombre, jusqu’à se contenter de silhouettes - et propose des cadrages dynamiques et efficaces sur un format à l’italienne inattendu pour ce genre de récit. On oublie la simplicité de l’intrigue et on en prend plein les yeux.

Dessin et scénario : Victor Santos - Editeur : Glénat Comics - Prix : 15,95 euros.