PLANETE GASPARD - Tome 1. L’ami imaginaire

, par Estelle

Quand, comme Gaspard, on est un petit garçon éternellement dans la lune, le quotidien n’est pas de tout repos. Surtout pour les autres. Un nouveau héros attachant et des gags plein de fraîcheur.

Pas de doute, Gaspard vit sur une autre planète. La bouille ronde, la tignasse blonde, le regard dans le vide et le sourire béat, le gamin est continuellement dans la lune. Arriver à l’heure à l’école, ne pas se perdre au supermarché, penser à changer de t-shirt, ne pas oublier son cours de natation ou la liste de courses sont pour ce nouvel héros jeunesse autant de défis quotidiens.
Imaginées par Domas et BeKa ("Les rugbymen", "Studio Danse"), pseudo sous lequel officient Bertrand Escaich et Caroline Roque, les histoires courtes d’une à trois pages déclinent donc une foule de situations dont quelques aventures extraordinaires permises par les rêveries de Gaspard comme la découverte de la jungle de Slipp le kangourou, mascotte d’une boîte de cacao en poudre… Un brin fatigante pour son entourage, la rêverie perpétuelle du petit Gaspard le rend en tout cas très attachant et la plupart des gags sont réussis, avec une mention spéciale pour ceux qui tournent autour de son "ami imaginaire". Le trait rond et dynamique de Domas ("Voltige", "Ratatouille") renforce le ton joyeux et léger de ce premier tome qui nous laisse avec une seule interrogation : sans vouloir minimiser l’imagination des auteurs, le seul concept - l’extrême distraction de Gaspard - sera-t-il suffisant pour décliner une série ?

Dessinateur : Domas - Scénariste : BeKa - Editeur : Le Lombard - Prix : 10,60 euros.