PETITE HISTOIRE DU GRAND TEXAS

, par Estelle

L’histoire du Texas passée à la moulinette burlesque. Un pamphlet politique politiquement incorrect. Drôle et caustique.


L’histoire du Texas telle qu’elle est racontée dans "Petite histoire du grand Texas", vous ne la trouverez pas dans les manuels scolaires. Grégory Jarry et Thomas Dupuis (alias Otto T), fondateurs des éditions FLBLB et auteurs de ce petit livre au format à l’italienne, n’ont pas leur langue dans leur poche et se sont allègrement assis sur le politiquement correct. C’est donc Mohamed Ben Youssef, historien spécialisé dans l’histoire du Texas, qui devant son rétroprojecteur nous fait remonter le temps du plus fameux des États d’Amérique et explique comment la fièvre texane s’est peu à peu emparée de toute la planète. Une Histoire qui commence évidemment en 1492 par la découverte de l’Amérique puis continue avec les guerres indiennes, la guerre de Sécession, la guerre du Vietnam, la guerre en Irak et en Afghanistan... On rencontre donc au fil des siècles des "Espingouins", des "Mexicons", des "Faces de terre cuite", des "Négros" et des "Bicots". Entres autres.
Tandis que le texte ironique explique en quelques lignes un événement important, des vignettes sur fond orange viennent l’illustrer sous la forme de saynètes burlesques. Soit en allant dans le même sens que le texte, soit en le contredisant. Les dessins sont petits, le trait est minimaliste - les personnages ressemblent un peu à des pommes de terre habillées, plantées de quatre allumettes pour les membres - mais Otto T parvient à rendre l’ensemble très expressif, et hormis quelques rares séquences, les strips sont parfaitement compréhensibles. Le résultat est un pamphlet politique décalé et vraiment très drôle.
"Petite histoire du grand Texas" a fait l’objet d’une première publication en 2005. La version 2012 a été revue et augmentée, notamment les 30 pages finales qui incluent le Printemps arabe, l’intervention en Libye. Espérons seulement que l’album ne sera pas aussi prophétique qu’en 2005 où il prévoyait la candidature de Barak Obama en 2008 : la nouvelle édition s’achève en 2035 par une guerre mondiale atomique déclenchée après qu’Israël a décidé de rayer Téhéran de la carte...