PASSIONS

, par Estelle

Un album comico-absurde pour faire le tour de la passion amoureuse, de la fortuite à la tarifée... Du Goossens pur jus.

Un vent de romantisme hollywoodien souffle sur le dernier album de Goossens. Faites vos valises, le dessinateur de Fluide Glacial nous embarque pour l’Amérique coloniale découvrir des Bidochon façon "Autant en emporte le vent" ; puis dans la savane africaine en compagnie de miss Brenda succombant au charme d’un ténébreux chasseur de bébés sauvages (destinés au juteux marché des manteaux en couches de bébés...) ; avant un retour dans nos contrées au milieu du salon de la maman de Louis (le héros récurrent de Goossens) pour d’intimes conversations sur la femme, le sexe tarifé, les pulsions masculines, etc. Comme toujours chez le Grand Prix de la ville d’Angoulême 1997, les historiettes partent dans tous les sens dans un joyeux mélange d’absurde et de comique plus ou moins réussis, le tout rempli de références culturelles à dénicher. Les passionnés de l’oeuvre du bonhomme seront servis.