PAR BONHEUR, LE LAIT

, par Estelle

Un papa descend simplement chercher du lait pour le petit-déjeuner de ses enfants… mais de lui va dépendre le sort de la planète ! Une aventure délirante joliment illustrée par Boulet.

Un petit garçon et sa soeur n’ont plus de lait pour verser sur les céréales alors leur papa descend en acheter à l’épicerie du coin. Mais quand il revient enfin, c’est une histoire abracadabrante qu’il leur raconte.
Neil Gaiman est un écrivain britannique à l’imagination débordante, auteur de romans ("De bons présages") et de BD ("The Handman", "Violent cases", "L’étrange vie de Nobody Owens"). "Par bonheur, le lait" est un court roman de 126 pages destiné aux enfants à partir de 8 ans et abondamment illustré par Boulet pour la version française. Et qui de mieux que l’auteur du loufoque "Raghnarok" et de "Notes" pour mettre en images cette histoire qui l’est tout autant. Car ce qui devait être une simple course du quotidien devient une fantastique épopée spatio-temporelle pleine d’extraterrestres "gloubonneux", de dangereux pirates, d’un stégosaure en montgolfière, de poneys colorés et autres "wompires" affamés. C’est drôle, vivant et la soixantaine d’illustrations (en coin de page, pleine ou double page) rythmant le récit sont dans la même veine, expressives à souhait.
Il n’y a pas à dire papa est un véritable héros qui ferait tout pour ses enfants ! Cela tombe bien, comme Gaiman l’explique en préambule, "Par bonheur, le lait" est un hommage aux pères qu’il avait égratignés dans son livre "Le jour où j’ai échangé mon père contre deux poissons rouge".
A noter que "Par bonheur, le lait" devrait être adapté au cinéma par Johnny Depp et le réalisateur Edgar Wright ("Scott Pilgrim").
 
Illustrations : Boulet - Texte : Neil Gaiman - Editeur : Au Diable Vauvert - Prix : 15 euros.