OÙ SONT PASSÉS LES GRANDS JOURS - Tome 2

, par Estelle

Quatre jeunes hommes doivent réapprendre à vivre après le suicide de leur ami. Conclusion d’un drame émotionnel bien construit.

Rien ne va plus pour Hugo depuis le suicide de son meilleur ami Fred. Sa compagne est partie avec sa petite Violette sous le bras quand elle a appris qu’il allait devenir papa avec une autre, quant à ses amis, ils ont aussi du mal à digérer la nouvelle. Bref, Hugo est complètement dépassé par les évènements.
Jim a un talent certain pour raconter les histoires. Entre la souffrance de la bande d’amis, leurs interrogations qui continuent sur la signification des objets improbables que leur a légués Fred et les problèmes conjugaux de Hugo, la vie continue… et il faut apprendre à faire avec. Même si le rythme lent, le ton mélancolique et introspectif peuvent un peu agacer, il faut bien avouer qu’il sait mettre en place un scénario parfaitement construit et des personnages qu’on a l’impression de connaître intimement, appuyés par les planches réalistes et douces-amères de Tefenkgi qui mettent l’accent sur le côté humain. En nous faisant revivre les circonstances exactes du suicide de Fred, on finit même par trouver des excuses aux longs atermoiements de Hugo.
Tranches de vie de trois amis que la vie rend plus matures, réflexions sur la mort, l’amitié, l’amour, la filiation et le temps qui passe, "Où sont passés les grands jours" permet finalement de répondre avec sérénité à la question. Les grands jours sont aussi devant nous.

Dessinateur : Alex Tefenkgi - Scénariste : Jim - Editeur : Bamboo, collection Grand Angle - Prix : 16,90 euros.