ORCS & GOBELINS - Tome 1. Turuk

, par Estelle

Le semi-orc Turuk se réveille dans une cité qu’il ne reconnait pas et qui semble abandonnée. Démarrage efficace d’une nouvelle série issue des terres d’Arran.

Quand il se réveille dans une ruelle, le semi-orc Turuk a le nez cassé, la tête en compote et surtout un gros trou de mémoire. Où est-il ? Que lui est-il arrivé ? La cité dans laquelle il se trouve semble vidée de tous ses habitants et il ne tarde pas à comprendre pourquoi : des goules se cachent dans l’obscurité des bâtiments en attendant la nuit…
Nouvelle série issue de l’univers des "Elfes" et des "Nains" déjà bien fourni en albums (30 au total !), "Orcs & Gobelins" vient agrandir le bestiaire sur les terres d’Arran. Cinq tomes sont prévus pour l’instant jusqu’en octobre 2018 avec outre Turuk, Myth le gobelin voleur, Gri’im le vieil orc vengeur, Sa’ar le gobelin ambitieux et La Poisse l’orkelin malchanceux. Que l’on se rassure, pas besoin d’avoir lu les autres séries pour comprendre celle-ci.
Avec Turuk, ceux qui pensaient tout découvrir des orcs seront sans doute un peu déçus. Le héros a certes un code de l’honneur très personnel mais sous sa carcasse imposante et son franc-parler se cache un personnage moins affreux et plus intelligent que la plupart de ses congénères, aux réactions proches de celles de l’humain. Heureusement, le scénario de Jean-Luc Istin, bien que basique - réussir à s’enfuir de cette foutue ville sans se faire becqueter - se révèle très efficace, avec beaucoup d’action et un rythme fluide bercé par une narration essentiellement en voix off. Les courses poursuites et les face à face avec les monstres s’enchaînent, joliment mis en images par un Diogo Saïto très inspiré, hormis pour les flash-backs aux couleurs un brin fadasse. L’histoire de Myth sera racontée en janvier prochain par Sylvain Cordurié et Giovanni Lorusso.

Dessinateur : Diogo Saïto - Scénariste : Jean-Luc Istin - Editeur : Soleil - Prix : 14,95 euros.