OLYMPUS MONS - Tome 4. Millénaires

, par Estelle

Comment empêcher la fin du monde ? Une course contre la montre est lancée sur Mars et sur Terre pour l’empêcher. Un 4e tome qui apporte enfin son lot de révélations.

Pendant que sur Mars la cosmonaute russe Elena Chevtchenko explore le vaisseau alien échoué pour tenter d’arrêter le compte à rebours signant la destruction de la Terre, au fond de la mer de Barents des plongeurs pénètrent dans une autre épave où des androïdes entrent en contact avec eux.
A défaut d’être l’ultime tome de la série, "Millénaires" avance enfin à grand pas. Ce 4e tome continue de jongler avec les époques et les lieux mais des explications nous sont fournies et on découvre l’origine des épaves sur Mars, le Mont Ararat et dans la mer de Barents : un combat aérien entre vaisseaux aliens ennemis au dessus de la tête des terriens de l’an 1013… Côté dessin, l’Italien continue d’offrir des planches réalistes parfois spectaculaires, en particulier les panoramas sur double page, mais force est de remarquer que son travail sur les visages et certains décors secondaires manque de précision comme s’il avait été pressé par le temps.
La série "Olympus Mons" sera-t-elle aussi longue que "Prométhée" et ses 17 tomes, l’autre série de Bec et Raffaele ? Ce 4e opus relance en tout cas un intérêt qui s’était quelque peu émoussé au fil des épisodes précédents. L’Apocalypse se rapproche…

Dessinateur : Stefano Raffaele - Scénariste : Christophe Bec - Editeur : Soleil - Prix : 14,95 euros.