NESKA DU CLAN DU LIERRE - Tome 1. Le Marché des coccinelles

, par Estelle

La disparition soudaine de la mère de Neska, la dernière "appeleuse", plonge le clan du lierre dans une situation très précaire. Une jolie fable écologique.

Après "Kanopé" primée aux Utopiales 2014, Louise Joor revient avec une autre fable écologique sur la place de l’homme dans la nature. Voilà donc le lecteur plongé au coeur d’un monde d’humains miniatures. Membre du peuple escargot et plus précisément du clan du lierre, la jeune Neska démarre sa formation d’"appeleur" auprès de sa mère. C’est un rôle vital pour la communauté puisque l’appeleur est seul capable de fabriquer un mélange afin d’attirer les escargots : mucus et coquilles sont essentiels à la survie du village. Mais alors que Neska est partie avec sa mère à la recherche de plantes rares, cette dernière est enlevée par un "immense", un humain. Privé d’appeleur, le clan du lierre est menacé.
Il y a un petit côté "Arrietty, le petit monde des chapardeurs" des studios Ghibli dans cette aventure pleine de charme. La jeune auteure belge a mis en place un univers cohérent, aux scènes de violence suffisamment édulcorées pour satisfaire le jeune public et on s’amuse à découvrir le monde des "deux-pattes", en fait plusieurs peuples qui se sont choisis différentes bestioles - escargots, papillons, abeilles, coccinelles… - dont les ressources sont essentiels à leur survie tout en les considérant avec respect.
Présenté comme un récit complet, "Neska du clan du lierre" laisse quand même un peu le lecteur sur sa faim. Quelle est l’étendue des talents de Neska ? Qu’est devenue sa mère ? On attend une suite !

Dessin et scénario : Louise Joor - Editeur : Delcourt, collection Terres de légendes - Prix : 12,50 euros.