MURDERABILIA

, par Estelle

Une jeune homme vient livrer à un collectionneur deux chats qui ont boulotté le cadavre de son oncle tout juste décédé. Un thriller inattendu prenant.

"Murderabilia", voilà un drôle de mot qui désigne aussi une bien drôle d’activité : créé à partir du latin "memorabilia" ("souvenirs") et de l’anglais "murer" ("meurtre"), il désigne les objets liés à des meurtres qui se retrouvent proposés à la vente, sur internet en particulier... C’est pour vendre les deux chats noirs qui ont mangé le cadavre de son oncle à l’un de ces collectionneurs que Malmö Rodríguez, sans emploi, débarque dans un petit village.
Après le touchant "Cendres", Álvaro Ortiz continue de construire son univers particulier, fait de rencontres avec des personnages hauts en couleur et d’endroits insolites ou sordides sur un graphisme simple aux teintes un peu ternes. Jouant avec différents genres, entre quête de soi, thriller et gore, l’Espagnol livre un récit d’autant plus prenant qu’on ignore jusqu’au dénouement final où il va nous emmener. Un bon thriller.

Dessin et scénario : Álvaro Ortiz - Editeur : Rackham - Prix : 21 euros.