MULYSSE, Tête de mule prend la mer

, par Estelle

Tête de mule est engagé par un aventurier milliardaire pour aller chercher un oeil géant. Une odyssée déjantée et merveilleuse.

Le monde d’Øyvind Torseter est tout à la fois délirant et poétique et "Mulysse" ne nous fera pas changer d’avis. Reprenant son personnage fétiche de Tête de mule - héros au gros museau d’une aventure éponyme et du "Trou" -, le dessinateur norvégien le met dans une drôle de situation : viré de son boulot de coiffeur et évacué de son appartement insalubre, Tête de mule doit trouver 70.000 couronnes pour pouvoir récupérer ses affaires placées au garde-meubles en son absence. Heureux (?) hasard, un aventurier milliardaire à la trompe d’éléphant cherche un courageux pour l’accompagner dans une expédition en mer à la recherche du plus grand œil du monde. Rémunération : 70.000 couronnes…
Véritable odyssée homérique où l’absurde et le merveilleux côtoient la dénonciation de l’individualisme et du consumérisme à outrance, ce conte ne lésine pas sur l’originalité. Une singularité qui se retrouve également dans le travail graphique de Torseter qui alterne des planches classiques en noir et blanc au trait rapide avec peu de dialogues et des illustrations pleine page dépaysantes aux techniques variées. Le voyage est enthousiasmant et la morale réjouissante : le vrai bonheur n’est pas de posséder des biens matériels mais de trouver l’amour.

Dessin et scénario : Øyvind Torseter - Editeur : La Joie de Lire - Prix : 24,90 euros.