MONKEY PEAK - Tome 2

, par Estelle

L’étau se resserre autour des randonneurs naufragés. Le singe géant n’est visiblement pas la seule menace. Une suite angoissante et réussie.

Le premier tome amorçait un manga survival classique, divertissant mais sans prétention. Ce deuxième volume passe à la vitesse supérieure et s’avère nettement plus passionnant. Car le mystérieux singe géant armé d’un arc qui traque les salariés d’un laboratoire pharmaceutique partis randonner en montagne n’est pas leur seul problème : la nature est hostile, l’eau et les vivres manquent, ils sont coupés de tout moyen de communication et surtout il semble bien que la comptable n’ait pas été tuée par le monstre sanguinaire. Un tueur se cache donc parmi eux…
Lâcheté, mauvais coups et violence. Comme toujours en cas de crise majeure et de lutte pour la survie, les individus se laissent aller à leurs plus bas instincts. Kôji Shinasaka développe habilement cet aspect. Voilà donc qu’au lieu de s’entraider pour survivre, les malheureux salariés se retrouvent avec trois ennemis à affronter : un singe dont on ignore toujours de quoi il s’agit exactement, une montagne dangereuse et des hommes. Le suspense et la tension montent d’un cran, on s’interroge en permanence sur la culpabilité de chacun, un peu à la manière des "Dix petits nègres" d’Agatha Christie. On attend avec impatience.

Dessinateur : Akihiro Kumeta - Scénariste : Kôji Shinasaka - Editeur : Komikku - Prix : 8,50 euros.