MISS OCTOBRE - Tome 3. Very bad day

, par Estelle

Suite et fin de l’enquête sur le fameux tueur des Miss dans l’Amérique des années 60. Un thriller cohérent.

L’enquête autour du serial-killer qui sévit sur Los Angeles piétine. Ce qui n’empêche pas le lieutenant Clegg - qui doit par ailleurs faire face à l’infidélité de sa femme et l’ambition de son collègue Ariel Samson - de s’engager à résoudre l’affaire dans les plus brefs délais. De son côté, Viktor Scott essaye toujours de découvrir, avec l’aide de Juanita Jones, l’idée de son violeur présumé.
Suite et fin de ce polar californien au parfum de sixties où Alain Queireix se plaît toujours autant à dessiner des femmes de caractère mais aussi pulpeuses à souhait. Comme on s’y attendait, les enquêtes de Clegg et de Juanita Jones finissent par se recouper et offrent un dénouement cohérent bien amené. Etonnamment, le festival Polar de Cognac n’avait lui pas attendu la fin de la série pour lui décerner le Prix Polar 2013 de la meilleure série francophone de BD... Malgré tout, le mobile du serial-killer s’avère assez classique et on regrettera que, sans doute faute d’une pagination plus large, Stephen Desberg n’ait pas jugé bon de clore aussi les intrigues secondaires comme la chute d’Ariel Samson ou la relation de Clegg avec sa femme et Juanita.
A noter que l’actualité de Desberg en cette fin de printemps est particulièrement chargée au Lombard. Outre ce troisième opus de "Miss octobre", il signe le 2e tome de "Golden Dogs" avec Griffo ainsi que les tomes 3 et 4 d’"IR$" avec Koller et Bourgne.

- Le Lombard