METI

, par Estelle

La jeunesse d’une finlandaise octogénaire à travers de courts récits. Un style graphique original.

La bande dessinée finlandaise reste peu connue mais ceux qui ont lu les aventures communistes d’un petit garçon dans "Pullapoika" se souviendront certainement d’Aapo Rapi. Après cette histoire un peu hors du temps, "Meti" a comme un air de famille.
Ce nouvel album se compose d’une série de souvenirs de la vieille Meti racontés à son petit-fils Aapo qui veut en faire un livre : son enfance pendant la guerre, les rapports difficiles entre hommes et femmes et un tas d’anecdotes sur la vie d’une Finlandaise campagnarde qui n’ont plus rien à voir avec la vie moderne et citadine d’Aapo.
Le contraste est intéressant, les anecdotes sur cette société disparue aussi mais le style graphique original d’Aapo Rapi risque d’en rebuter plus d’un : des planches formées de petites cases, des bulles bien remplies pour lesquelles il ne faut pas avoir oublié ses lunettes et surtout un véritable feu d’artifice de couleurs ! les amateurs de cases épurées vont s’enfuir en courant !
L’album est paru en 2008 en Finlande et, selon les éditions Rakham, a rencontré un franc succès.