MÉTA-BARON - Tome 4. Simak le Transhumain

, par Estelle

Suite des aventures du Méta-Baron sur fond d’histoire d’amour avec Orne-8 et d’épuisement de l’épyphite. La série reprise par Frissen a entamé un virage prometteur.

Avec cette seconde partie du deuxième cycle, Jerry Frissen confirme le tournant essentiel amorcé dans le tome précédent : le mythique guerrier aussi froid qu’invincible retrouve peu à peu de son humanité. Le Méta-Baron et Orne-8, la fille du techno-pape, ont survécu à l’explosion et leur amour est intact… Alors que le tarissement de la source de l’épyphite, le carburant fossile essentiel pour les voyages interstellaires, préfigure la disparition de l’univers, le méta-Baron décrypte un message de son ancêtre Othon qui lui apprend l’existence d’un passage vers un nouveau monde. En axant l’intrigue sur les doutes du Méta-Baron, la remise en question de son rôle dans l’univers et surtout du rite de transmission de sa caste (tuer le père pour devenir invincible), le scénariste imprime ainsi clairement sa patte sur la série imaginée par Alexandro Jodorowsky dans les années 90. Tout en restant assez violente, celle-ci voit la perte du fidèle robot Tonto et se nimbe par ailleurs d’une certaine poésie. Les planches apocalyptiques de Niko Henrichon ("Seigneurs de Bagdad", "Noé") font le reste. La dernière planche du tome 4 et le prochain cycle annoncé autour de Rina la Méta-Gardienne promettent de nouvelles découvertes.
A noter que, comme pour les tomes précédents, une version luxe de "Simak le transhumain" est disponible, enrichie d’une version commentée des pages encrées et d’un cahier de recherches graphiques.

Dessinateur : Niko Henrichon - Scénariste : Jerry Frissen, d’après une histoire d’Alejandro Jodorowsky - Editeur : Les Humanoïdes Associés - Prix : 14,20 euros.