MAPPLE SQUARES

, par Estelle

Bienvenue dans l’institut de malades mentaux dangereux de Mapple, petite ville désertée où ont été signalées des disparitions. Un one-shot ultra-violent explosif.


Depuis que la fabrique de bonbons a fermé, il n’y a plus rien à Mapple, dans le Nebraska, hormis un institut pour malades mentaux dangereux… Chargés d’enquêter sur de mystérieuses disparitions dans le coin, deux agents du FBI se rendent sur les lieux.
"Mapple Squares" n’a rien d’une douce friandise pour enfants. Sur le principe du premier "Doggybags one-shot" ("Teddy Bear" sur le thème des enfants soldats d’Afrique), l’album du label 619 d’Ankama fait plutôt dans le cocktail explosif. Ingrédients : âmes noires, folie et ultra violence. Bref, coeurs sensibles s’abstenir. Pour les autres, la plongée dans l’horreur est plutôt bien faite, prenante, même si les multiples rebondissements trimballent le lecteur un peu dans tous les sens. Le gros plus reste quand même l’impressionnante galerie de personnages tous plus barrés les uns que les autres et leurs expressions particulièrement originales et effrayantes. Enfin, en bonus, à l’instar des pages informatives de l’intégrale de "Puta Madre" ou de "Teddy Bear", "Mapple Squares" présente des biographies de célèbres "mass killers" (Charles Manson, David Koresh…) ainsi qu’une planche de stickers.

Dessinateur : Ludovic Chesnot - Scénariste : David Hasteda - Editeur : Ankama, label 619 - Prix : 14,90 euros.