MAGASIN GÉNÉRAL - Tome 8. Les femmes

, par Estelle

Crise de foi et maternité s’invitent dans l’attachant village Notre-Dame-des-Lacs. Avant-dernier opus d’une série indispensable, débordante d’humanité.

La tranquille révolution des moeurs lancée depuis l’arrivée de Serge se poursuit au village de Notre-Dame-des-Lacs vidé de la plupart des hommes partis travailler en forêt. Perturbé par des questions existentielles, le curé Réjean n’assure plus son service religieux au grand dam des vieilles grenouilles de bénitier. Les femmes du village décident de s’offrir une virée shopping en ville. Quant à Marie qui se croyait stérile, elle se découvre finalement enceinte mais sans savoir qui est le père...
Cela fait huit tomes que Loisel et Tripp nous tiennent en haleine avec leur chronique villageoise et voilà qu’il ne reste plus qu’un épisode.... Parce qu’on a aucune envie de quitter cette petite communauté diablement attachante, il vaut mieux savourer ce nouvel opus à la manière des habitants de Notre-Dame-des-Lacs : prendre la vie comme elle vient, celle de tous les jours faite de petits riens, de hauts et de bas et de bonheurs simples. Le dessin à quatre mains ( Loisel crayonne les planches au crayon, affinées ensuite par Tripp) est rempli de douceur et les dialogues, adaptés par le Montréalais Jimmy Beaulieu dans un québécois compréhensible par les Français, sont des plus savoureux. L’air de rien, "Les femmes" est un hymne à la tolérance, au plaisir et à la liberté et "parce que les regrets ça te poursuit tout l’temps pis ça te mange le dedans...".
Oui décidément il sera bien difficile de se séparer des habitants de Notre-Dame-des-Lacs...