LYDIE

, par Estelle

Une simple d’esprit se persuade que son nouveau-né n’est pas mort lors de l’accouchement. Les voisins jouent le jeu et cela donne un album rempli d’humanité.

Camille est loin d’être Einstein mais son désespoir est immense lorsque le bébé qu’elle vient de mettre au monde décède. N’arrivant pas à croire au drame, elle se persuade que la petite Lydie est bien vivante et se met à lui parler et le dorloter comme un vrai. Ne pouvant se résoudre à la décevoir, tous ses voisins décident de jouer le jeu.
Dans "l’impasse du bébé à moustaches" (ainsi nommée à cause d’une publicité représentant un bébé auquel un farceur a dessiné une énorme moustache), l’ambiance est chaleureuse. Les habitants s’y sentent bien, à l’instar du lecteur à la lecture de cet album aux tonalités sépias résolument rétro.
Jouant en permanence sur l’émotion, "Lydie" n’est pourtant jamais larmoyant. Tous les personnages sont attachants et expressifs et le one-shot respire la gentillesse et l’humanité. On aimerait tous avoir des voisins comme ça !

- Dargaud