LUCKY LUKE - Tome 3. L’homme de Washington

, par Estelle

Lucky luke est chargé d’escorter un candidat à la présidence des Etats-Unis tout au long de sa campagne électorale. Divertissant.

"L’homme de Washington" est le troisième album depuis la reprise de la série par Laurent Gerra et Achdé. Lucky Luke tire toujours plus vite que son ombre et les gentils triomphent toujurs à la fin. Pour cette nouvelle histoire, Gerra a choisi de coller à l’actualité puisque l’un des événements internationaux majeurs de 2008 fut la campagne présidentielle américaine.
Nous sommes en 1876 et Lucky Luke est sollicité par le sénateur Wax pour protéger un des candidats à la présidence, l’intègre républicain Rutherford B. Hayes, pendant sa campagne à travers l’Ouest sauvage. Le nom de Hayes est réel, tout comme sa candidature cette année là contre le démocrate Samuel Tilden. Véridique également son attitude vis-à-vis de l’alcool puisque c’est pendant son mandat que la Maison Blanche rejoindra les ligues antialcooliques et que les spiritueux en seront bannis.
Sur cette base, Gerra greffe de nombreux personnages aux caractéristiques en forme de clins d’oeil : le méchant Perry Camby, candidat texan autoproclamé des Républicains qui ressemble trait pour trait à Bush ; un agressif Sam Palin, président de la NRA (National Rifle Association) ; un journaliste nommé Paul Hemick, une chanteuse de cabaret du nom de Britney Schpires ou encore un membre du Ku Klux Klan adepte de la cagoule blanche en coton se nommant, je vous le donne en mille... Ariel ! Bref Gerra s’amuse visiblement comme un petit fou. De notre côté, il faut bien avouer qu’on est rarement plié en deux de rire et le scénario n’apporte que peu de surprises mais "L’homme de Washington" reste divertissant. Graphiquement en tout cas, Achdé s’est parfaitement approprié le trait et l’univers de Morris. Les puristes du cow-boy solitaire seront ravis.

- Dargaud