LOVE - Tome 3. Le lion

, par Estelle

Un lion chassé de son groupe doit survivre seul dans la nature sauvage et impitoyable. Une histoire muette graphiquement remarquable.

Le reportage animalier en bande dessinée de Brrémaud et Bertolucci continue. Après le tigre et le renard voici donc un autre chasseur et non des moindres : le lion. Celui que nous suivons le long des 80 pages qui composent ce one-shot est chassé de son groupe par le mâle dominant et poursuit sa route des abords du Kilimandjaro aux étendues sauvages de la savane, prêt à tout pour ne pas rester seul.
La nature est hostile, le règne animal cruel, on le sait. "Le lion" ne dit pas autre chose : c’est la loi du plus fort qui prévaut, il y a ceux qui se font manger, ceux qui mangent et ceux qui sont un peu tout ça... Il y a aussi la force d’un groupe mais aussi les rivalités en son sein.
L’histoire que les auteurs ont voulue très simple - malgré une alternance de différentes périodes de la vie du lion - est certes rythmée mais se lit vite, sans qu’on se sente vraiment impliqué. On reste plus dans l’ordre du documentaire que de la fiction et c’est sans doute une des limites du concept osé de cette série. Reste que les planches totalement muettes de Bertolucci sont remarquables, tout en finesse et d’une grande précision dans les animaux et les décors. C’est magnifique, indéniablement.