LETTER 44 - Tome 3. Matière négative

, par Estelle

Sur Terre, la 3e Guerre mondiale est déclarée. Dans l’espace, des entités extraterrestres retiennent les cosmonautes du Clarke en otages. Un troisième opus bien construit et riche en rebondissements.

Neuf mois se sont écoulés depuis que le président des États-Unis a révélé au monde l’existence d’une présence extraterrestre dans la ceinture d’astéroïdes. Depuis, une Troisième Guerre mondiale s’est déclarée tandis que les membres du Clarke sont retenus prisonniers à bord de la station spatiale des aliens, sans aucun moyen de communiquer avec la Terre.
Découpé en six chapitres, ce troisième opus déroule donc plusieurs intrigues simultanées, évidemment liées entre elles : les conflits géopolitiques qui mettent la Terre à feu et à sang grâce à des armes de haute-technologie ; l’interview que l’ancien président Carroll accorde à une jeune journaliste pour lui raconter ses actions après la découverte de l’existence des aliens ; et enfin les tentatives des membres du Clarke pour sauver la planète bleue. Les manipulateurs sont partout et pas forcément ceux que l’on croit. Si Charles Soule ne nous en apprend guère plus sur les intentions de ces inquiétants extraterrestres, ce mélange de thriller politique et de science-fiction s’avère pourtant passionnant tant les rebondissements sont nombreux, le cliffhanger saisissant et le dessin d’Alberto Jimenez Alburquerque dynamique. Difficile d’imaginer comment cette histoire bien construite va se terminer. On attend avec impatience la sortie du quatrième volume.

Dessinateur : Alberto Jiménez Alburquerque - Scénariste : Charles Soule - Editeur : Glénat - Prix : 16,95 euros.