LES YEUX DANS LE MUR

, par Estelle

Un album à quatre mains, original mais intimiste, qui sort pour le quinzième anniversaire de la collection Aire Libre.

Comment peindre la vie quand on ne peut approcher la réalité que dans ses reflets ? C’est à un dialogue sur l’art mais aussi sur la vie auquel se livre un peintre et son modèle.
L’art, la relation qu’entretient un artiste avec son œuvre, les processus complexes de la création artistique sont des thèmes chers à Edmond Baudoin. Dans "Le Portrait", l’auteur réalisait déjà une parabole magistrale sur le thème de l’artiste et du modèle : un peintre jamais satisfait, espérant à chaque fois réussir à coucher sur la toile tout ce qui fait la beauté et la vie. En vain. "Les Yeux dans le mur" poursuit cette réflexion autobiographique sauf qu’ici le modèle n’est plus une danseuse mais une étudiante en art. Une réflexion composée à quatre mains avec la collaboration de Céline Wagner, cette fameuse étudiante et modèle.
Tout en interrogation et en quête de soi, l’album mélange allègrement les images réelles et les tableaux en devenir de l’artiste. Les deux seuls personnages évoluent dans un décor minimaliste - l’atelier ou le bord de mer - où les gros plans sont privilégiés mais où le lecteur ne voit le visage du peintre que dans une esquisse réalisée par le modèle.
Edmond Baudoin qui travaille habituellement plutôt en noir et blanc a ici choisi la couleur pour illuminer un dessin assez dur - un trait noir épais au pinceau - enrichi de coupures d’articles de presse et de divers collages.
Tant par son thème que par son traitement, "Les yeux dans le mur" est donc un album profondément intimiste. A défaut de pouvoir toucher le plus grand nombre de lecteurs, Baudoin et Wagner signe un album original pour le quinzième anniversaire de la collection Aire Libre.

- Dupuis