LES TROIS JULIA – Tome 1. La princesse de la poussière

, par Estelle

Le vengeance de Julia Maesa, princesse syrienne, forcée de quitter Rome après l’assassinat de son empereur de neveu. Un récit classique.

Les trois Julia, ou le destin de trois femmes qui ont dirigé, plus ou moins directement, l’Empire Romain. Dans le premier tome d’une série qui en comptera trois, c’est le destin de la doyenne qui est conté. Nous sommes en 218 après JC et Julia Maesa, la tante de Caracalla l’empereur de Rome déchu, est exilée en Syrie. Mais cette dernière compte bien reprendre sa place et restaurer la dynastie des Sévère.
De cette époque, les sources sont évidemment peu nombreuses. Aussi le récit est-il forcément très romancé, hormis les grands événements, le nom des principaux protagonistes, les dates et les lieux, s’attachant comme tous les portraits de la collection "Les Reines de sang" à mettre en scène des personnages avides de pouvoir et des complots politiques sur fond d’atrocités. Là encore, le trait réaliste est soigné, notamment sur les décors et les costumes, et les visages expressifs. L’intrigue, qui apparaît forcément de moins en moins originale au fur et à mesure que la collection s’agrandit, manque de rythme mais la période historique racontée reste suffisamment méconnue du grand public pour intéresser.
Les deux autres albums qui s’attacheront à dépeindre les deux filles de Jiulia Maesa paraîtront en septembre 2019 ("La princesse du soleil invincible") et en septembre 2020 ("La princesse des ténèbres").

Dessinateur : Antonio Sarchione - Scénariste : Luca Blengino – Editeur : Delcourt, collection Les Reines de sang - Prix : 14,95 euros.