LES SAVANTS - Tome 1. Ferrare, 1512 - Du Plomb en or

, par Estelle

Un enseignant de l’université de Ferrare en Italie est assassiné. Le fameux savant Copernic et un jeune étudiant, Paracelse, mènent l’enquête. Un polar original situé en pleine renaissance italienne avec d’illustres savants comme héros.

1512, Ferrare en Italie. En arrivant à l’université pour y donner plusieurs conférences, Nicolas Copernic ne s’attendait pas à apprendre l’assassinat de son vieil ami Maître Horatius. Avec l’aide de Paracelse, arrogant et brillant étudiant, le savant va mener l’enquête sur ce crime ainsi que sur le pseudo suicide d’un étudiant peu de temps auparavant.
Pour cette enquête policière au temps de la Renaissance dessinée par le jeune Stefano Carloni ("Sinclair"), Lucas Blengino ("RUST", "Les 7 Merveilles") prend comme personnages principaux deux personnages historiques bien réels - le célèbre astronome Nicolas Copernic et le médecin et alchimiste Paracelse - sur un scénario purement fictionnel, histoire de mettre à l’épreuve ces illustres cerveaux remplis de connaissances scientifiques. Une idée très intéressante qui n’est pas sans évoquer "Le nom de la rose" d’Umberto Eco et qui renforce l’intérêt pour cette intrigue classique - des meurtres inexpliqués et une équipe de détectives qui mène sa propre enquête - mais rondement menée. On apprécie le suspense que le duo d’auteurs italiens parvient à maintenir jusqu’au bout, les traits d’humour liés à la rivalité entre les deux savants, les allusions aux théories scientifiques de l’époque et la confrontation des scientifiques avec l’obscurantisme religieux.
A priori, les auteurs ne comptent pas s’arrêter là puisque "Les savants" est présenté par Soleil comme un début de série sur le principe de "joyeux duels entre nos plus illustres cerveaux des temps passés". A quand donc une nouvelle enquêtes réunissant Galilée et Kepler ou Curie et Einstein ?

Dessinateur : Stefano Carloni - Scénariste : Luca Blengino - Editeur : Soleil, collection Quadrants - Prix : 14,95 euros.