LES REFLETS CHANGEANTS

, par Estelle

Elsa, Jean et Émile, trois générations qui se croisent à un moment compliqué de leur vie. Une jolie histoire sur la quête du bonheur. Un premier album prometteur.

Nice en juillet. Ils sont trois, ne se connaissent pas . Il y a Elsa, 22 ans, qui vit une histoire d’amour compliquée. Il y a aussi Jean, 50 ans, conducteur de train qui a renoncé à ses rêves pour ne pas perdre sa fille. Il y a enfin Emile, 80 ans, devenu sourd pendant la guerre d’Algérie, qui ne supporte plus son état. Ces trois là vont se croiser et cela changera leur vie.
Prix Raymond Leblanc de la jeune création 2015, "Les reflets changeants" est le premier album d’Aude Mermilliod. Parfaitement lisible dans le trait et le découpage, l’album laisse découvrir trois destins - dont l’un est en partie inspiré de la vie du grand-père de l’auteure -, trois vies plus ou moins banales qui vont prendre progressivement un nouveau chemin dans une même quête du bonheur ou du moins de l’apaisement. Le récit se déroule lentement et prend le temps de connaître les personnages, les dialogues sonnent justes, les couleurs sont agréables. Il manque peut-être à cette histoire davantage de rebondissements et un supplément d’émotion pour qu’on se passionne pleinement pour le parcours d’Elsa, Jean ou Emile. Mais pour une première oeuvre, le résultat est indéniablement prometteur.

Dessin et scénario : Aude Mermilliod - Editeur : Le Lombard - Prix : 22,50 euros.