LES RASPBERRY - Tome 1. La nuit du rituel

, par Estelle

Entre sa femme, ses deux filles et son fils qui a peur de tout, Rock se sent bien seul. Une série de gags sur la virilité dans un univers préhistorique doté du confort moderne. Pas assez convaincant.

Il y a eu la famille Pierrafeu au cinéma et les Dotcom dans "Silex and the city", voici maintenant une nouvelle famille tout droit sortie du jurassique : les Raspberry dont 72.000 abonnés suivent déjà les gags sur Instagram. Mais le cadre a beau être celui de la Préhistoire, pas grand chose ne le rappelle hormis la faune plus ou moins hostile, la mode peau de bête et surtout le puissant sentiment de virilité qui anime le père, désespéré de voir que son fils est un peureux qui préfère jouer aux poupées.
Suivant un unique fil directeur - l’homme se définit-il par sa virilité ? -, "Les Raspberry" déroule donc une série de gags jouant sur un anachronisme mené à son paroxysme, où tous les éléments du confort moderne sont là, de la voiture au smartphone… Le résultat est très moyen : l’époque n’a finalement que peu d’intérêt (ça aurait pu être un père de notre époque qui n’accepte pas le côté "chochotte" de son fils), les gags manquent de finesse et le thème finit par lasser. Reste le dessin expressif très cartoon et les couleurs gaies… Les aventures des "Raspberry" paraîtront au rythme de deux albums par an : une histoire complète et un recueil de gags (à paraître en juin 2019).

Dessin et scénario : Pacco - Editeur : Delcourt - Prix : 12,50 euros.