LES QUATRE COINS DU MONDE - Livre 1

, par Estelle

1919. Une troupe de méharistes français part à la recherche du capitaine Barentin, disparu dans le Sahara au cours d’une mission. Une histoire captivante au coeur du désert.

C’est sur les traces des unités méharistes françaises installées dans le Sahara à la fin du XIXe siècle que nous propose de partir la nouvelle série de Labiano. Nous sommes en 1919 dans le massif du Hoggar au coeur du grand Sud algérien. Le capitaine Dupuy est à la recherche du corps du capitaine Barentin disparu pendant une mission de routine. Dupuy se souvient de sa rencontre avec cette véritable légende vivante des méharistes, six ans plus tôt alors qu’il n’était qu’un sous-lieutenant tout juste sorti de Saint-Cyr.
Ce faisant, c’est la mission des unités méharistes qui est expliquée - la pacification des tribus nomades locales par le biais de relations amicales -, la vie des militaires français qui ont tissé des liens, voire fondé une famille, avec les touaregs et le bien-fondé du colonialisme. Mais c’est aussi et surtout la fascination que le désert exerce sur les hommes qui nous est montrée tout au long de ces 64 pages. Car si la personnalité charismatique du capitaine Barentin est largement mise en avant, le Sahara est certainement l’un des héros de ce premier opus. La chaleur, le sable, cette immensité qui paradoxalement fonctionne comme un monde clos, Hugues Labiano (le dessinateur de "Dixie Road" et de "Black Op") sait installer son ambiance. Le charme opère.
Ce voyage captivant dans l’espace comme dans le temps (la Première Guerre mondiale nous est montrée sous un angle inhabituel) s’achèvera dans le prochain tome.

- Dargaud