LES MONDES DE THORGAL : La Jeunesse - Tome 1. Les Trois Soeurs Minkelsönn

, par Estelle

Afin de sauver trois jeunes filles transformées en baleines et sur le point d’être mangées, le jeune Thorgal part braver de terribles dangers. Un nouveau spin-off de qualité.

A l’image de "Kriss de Valnor" et de "Louve", les deux autres séries des "Mondes de Thorgal" initiés par Yves Sente et Grzegorz Rosinski, "La Jeunesse" développe une aventure parallèle à la série classique. Thorgal avait 20 ans lorsqu’il est apparu pour la première fois en 1977 ("La magicienne trahie") sous les crayons de Van Hamme et Rosinski. Il en avait seulement 15 dans "Les larmes de Tjahzi", un récit complet repris dans le 14e tome. "La Jeunesse" se situe entre les deux.
Pendant que les Vikings du village sont partis chasser pour enrayer la famine, Björn, fils du chef Gandalf et frère d’Aaricia, propose de sacrifier Thorgal aux dieux. A ce moment trois baleines, envoûtées par le chant de Thorgal, entrent dans la crique du village. Mais le jeune scalde (un poète scandinave) comprend qu’il s’agit en réalité de trois soeurs changées en baleines par la jalouse déesse Frigg. Thorgal jure alors de les sauver avant qu’elles ne finissent dans l’estomac des vikings...
A l’instar des précédents spin-off, ce premier tome de "La Jeunesse" séduit. Il faut dire que l’on doit déjà à Yann et Surzhenko le premier tome de "Louve". La recette ayant fonctionné une fois, il n’y avait pas de raison qu’elle rate cette fois. Ici le déroulement est évidemment classique mais le scénario est cohérent et la plongée dans la mythologie scandinave vraiment agréable. Les fans de la première heure de "Thorgal" savoureront cette nouvelle série avec nostalgie, les nouveaux lecteurs découvriront eux une ambiance envoûtante. Quant à notre jeune héros courageux, sa dangereuse quête ne fait que commencer. Mais après tout, on ne ne naît pas héros, on le devient.

- Le Lombard