LES MÉSAVENTURES DU ROI MIDAS

, par Estelle

Le roi Midas est un imbécile qui ne réfléchit pas aux conséquences de ses actes et s’attire le courroux des dieux. Un album décevant.

L’histoire du roi Midas est connue : pour le récompenser d’avoir escorté Silène son père adoptif, Dionysos lui donne droit à un voeu. Midas demande que tout ce qu’il touche se transforme en or… Après s’être attaché à des dieux et des personnages mythologiques importants, la collection dirigée par Luc Ferry, La Sagesse des mythes, a choisi un… vrai benêt ! Pourquoi pas après tout. Sauf que l’album n’est pas très bien construit. Outre l’épisode de l’or, Clotilde Bruneau narre une autre des mésaventures de Midas, décidément pas bien finaud : le jour où, s’attirant la colère d’Apollon, il se retrouve affublé d’oreilles d’âne. Deux mythes séparés par un passage mal amené sur le passé d’Hermès et dont on a l’impression qu’il a juste été développé pour atteindre les 48 planches d’un album au dessin soigné mais sans grande envergure lui non plus.
Comme d’habitude, une analyse de l’ancien ministre de l’Education vient compléter le récit. On y apprend aussi l’origine d’expressions comme "toucher le pactole", "taquiner la muse" ou "un calme olympien".

Dessinateur : Stefano Garau - Scénariste : Clotilde Bruneau - Editeur : Glénat, collection "La sagesse des mythes" - Prix : 15,50 euros.