LES CHRONIQUES D’UNDER YORK - Tome 1. La Malédiction

, par Estelle

A New York, une jeune sorcière malgré elle va se retrouver confrontée à un démon prêt à répandre le chaos sur le monde. Premier volet convenu d’une trilogie de sorcellerie pour ados.

Alison Walker est une jeune artiste peintre montante à New York mais c’est aussi une sorcière dont la famille appartient au monde de l’Under York : un New York sous-terrain où règnent depuis plusieurs siècles cinq puissants clans de sorciers qui influent en secret sur la vie à la surface. Mais l’heure est grave, les parents et le petit frère d’Alison sont introuvables depuis qu’ils ont invoqué un terrible démon nommé Marduk.
"Les chroniques d’Under York" fait partie de la nouvelle collection Log-In de Glénat qui met en scène dans des genres variés de jeunes héros auxquels les lecteurs (c’est la tranche 12-25 ans qui est visée) peuvent s’identifier. Avec cette trilogie scénarisée par le prolifique Sylvain Runberg ("Orbital", "Infiltrés", "Le chant des runes", etc), c’est un univers sataniste qui nous est proposé… avec tous les clichés qui vont avec : un monde à sauver d’un démon échappé de la dimension dans laquelle il avait été enfermé par de gentils sorciers, de puissants sortilèges, des pentacles, des goules, etc, bref rien de bien neuf. Entre les chapitres, des textes présentés sous la forme d’un journal intime permettent d’en savoir plus sur l’univers magique d’Under York. Ce n’est pas inintéressant mais les passages sont assez longs et pas essentiels à la compréhension d’un récit par ailleurs bien rythmé et à l’agréable mise en images signée de Mirka Andolfo, une jeune artiste italienne spécialisée dans les comics et archi-connue dans son pays. Clairement, la trilogie semble plutôt destinée à de jeunes adolescentes en pleine phase gothique.

Dessinatrice : Mirka Andolfo - Scénariste : Sylvain Runberg - Editeur : Glénat - Prix : 16,90 euros.