LES 7 MERVEILLES - Tome 4. Le temple d’Artemis

, par Estelle

Le temple dédié à la déesse Artemis à Ephèse, une nouvelle "Merveille du monde" au coeur d’une intrigue rythmée mais à l’écriture un peu maladroite.

La série "Les 7 Merveilles", qui se propose de raconter en sept one-shots une histoire autour d’une des Sept Merveilles de l’Antiquité, se pose cette fois à Ephèse devant l’imposant Artémision. Bénéficiant d’un coup de chance inouï qui leur permet d’y pénétrer, deux voleurs de petite envergure, Abder Phénix et Demeter, décident de profiter d’une cérémonie religieuse pour s’emparer du trésor qu’on dit phénoménal.
Le temple d’Artémis à Éphèse était dans l’Antiquité l’un des plus importants sanctuaires de la déesse grecque de la chasse, un véritable coffre-fort remplis de métaux précieux mais aussi l’un des premiers établissements bancaires au monde ! Afin de rapprocher petite et grande Histoire, Luca Blengino qui scénarise tous les albums de la série, n’hésite pas mettre dans la bouche de ses personnages les longues explications historiques. Résultat, c’est assez bavard et surtout peu crédible tant l’érudition du jeune voleur Abder semble incongrue. De même, on est gêné par l’usage des dialogues très familiers voire vulgaires qui voulaient donner un air moderne au récit. Pour le reste, le récit est rythmé et est mis en images de manière réaliste par Sarchione ("Sept Pistoleros").
Finalement, de par son scénario, ce quatrième tome des "7 merveilles" rappelle beaucoup l’excellent "Les voleurs de Carthage" d’Appollo et Tanquerelle paru cet automne. Le temple sacré, le trésor, les deux voleurs inséparables, la jeune femme complice et... même son dénouement tragique. Malheureusement, "Le temple d’Artemis" ne soutient pas la comparaison.
Les trois derniers tomes à venir en 2015 sont "La pyramide de Khéops", "Le mausolée d’Halicarnasse" et "Le colosse de Rhodes".

- Delcourt