LE TROISIÈME FILS DE ROME - Tome 1. Martius

, par Estelle

Si Romulus et Remus ont fondé Rome, un troisième frère caché va lui donner naissance à l’ordre du Troisième fils de Rome qui n’aura de cesse au fil des siècles d’oeuvrer pour la chute de la Ville Eternelle. Un péplum classique plein de combats et de complots.

Naissance et grandeur de Rome. C’est la toile de fond de cette nouvelle série historique dont les cinq volumes mettront chacun en scène l’une des plus grandes figures de la Ville Éternelle, enrichi d’éléments uchroniques. Ainsi "Martius" prend comme point de départ la fondation de Rome en imaginant que la vestale Rhéa Silvia n’a pas eu seulement deux jumeaux Romulus et Remus avec Mars comme le dit la légende mais qu’elle eu aussi un troisième enfant fruit d’un viol par Amulius, frère jaloux du roi en place. Une naissance qui va bouleverser le destin de Rome…
Laurent Moënard est historien mais aussi depuis plusieurs années scénariste de bande dessinée ("Le sixième soleil", "Bleu, blanc, sang"…). Il situe son premier tome en l’an 203 avant JC, à la fin de la deuxième guerre punique, et raconte précisément la guerre fratricide entre les partisans de la lignée des jumeaux et la secte née de l’adoration du troisième fils. L’intrigue faite de jeux d’alliances et de combats navals et terrestres est bien montée, le cadre logiquement documenté avec l’apparition de figures mythologiques et historiques qui parleront au lecteur comme Mars, Enée, Hannibal ou Scipion. Bref, un péplum dynamique et bien sanglant, la propension des auteurs à montrer les giclées de sang à chaque coup d’épée étant d’ailleurs assez impressionnante… L’ensemble s’avère toutefois très manichéen et un peu trop à l’étroit dans les 56 pages octroyées. Stefano Martino ("Nosferatu", "Les divisions de fer") signent lui des planches réalistes à dominante ocre montrant des paysages variés.
Les tomes suivants mettront en scène Eunous le premier Spartacus (138 avant JC), Sylla et Pompée (83 avant JC), César et Vercingétorix (52 avant JC) et enfin Marc-Antoine et Cléopâtre (32 avant JC).

Dessinateur : Stefano Martino - Scénariste : Laurent Moënard - Editeur : Soleil - Prix : 14,95 euros.