LE TRAIN DES ORPHELINS - Tome 4 (cycle 2, tome 2). Joey

, par Estelle

Après avoir faussé compagnie à leur famille d’adoption, Lisa et Joey sont à New York où ils espèrent retrouver Jim. Une aventure rythmée et une fin de cycle émouvante.

Les retrouvailles auront-elles lieu ? Après avoir fugué de leur famille d’adoption, Lisa et Joey débarquent à New York pour tenter de retrouver Jim. Un brin naïfs, ils demandent l’aide de M.Coleman, qui travaillait pour la Orphan Train Riders avant d’être licencié pour trafic d’enfants.
Basée sur une réalité historique méconnue, l’histoire de Jim, Joey, Anna et Lisa a forcément perdu en intérêt historique maintenant que les évènements nous sont connus : entre 1853 et 1929, 250.000 enfants volontairement coupés de leur milieu d’origine et privés du moindre souvenir de leurs parents transitèrent par les convois de l’"Orphan Train Riders" jusque dans les régions rurales des Etats-Unis. Ce quatrième tome au trait semi-réaliste expressif de Fourquemin repose donc davantage sur la force de l’intrigue mise en place par Charlot et surtout sur sa charge émotionnelle. Car si les séquences avec le jeune Harvey - fin manipulateur qui a pris la place de Jim dans une riche famille - manquent de vraisemblance, l’alternance des époques nous promet une surprise qu’on sent venir au fil des pages et qui trouve son point d’orgue en fin d’album lorsque dans les années 90 Lisa et Joey arrivent ensemble à Concordia où se tient une réunion de l’association qui entretient la mémoire des orphelins... Bref, une fin de cycle chargée en émotion.