LE SYNDROME DE HYDE - Tome 1. Traque

, par Estelle

Libéré par des archéologues une centaine d’années avant, un monstre s’attaque à des passants en plein Paris. Un premier tome qui manque malheureusement d’inspiration.

En ouvrant un tombeau scellé dans des ruines iraniennes en 1883, l’équipe d’archéologues ne s’attendait pas à ce qu’une mystérieuse volute gazeuse se répande et les fasse s’évanouir. 130 ans plus tard, à Paris, un couple de touristes est agressé par un monstre griffu à la force phénoménale. Franck, inspecteur de police d’Europol, est chargé de l’enquête.
Que voilà un scénario battu et rebattu des dizaines de fois me dirait-vous ! Et vous n’aurez pas tort : une créature antédiluvienne menaçant nos villes sur fond de malédiction, des humains possédés et des meurtres horribles, rien de très neuf a priori dans le monde du 9e art. D’ailleurs ceux qui s’attaquent à cette nouvelle trilogie ne sont autres que Corbeyran et Guérineau, les auteurs de la série "Le Chant des Stryges" publiée dans la même collection et, toujours dans le même genre, d’"Asphodèle" et de "La loi des 12 Tables" avec Defali.
Tout amateur de ce mélange de fantastique, horreur et ésotérisme que l’on peut être, on guette ici surtout l’inattendu, le petit plus que l’on ne retrouve pas ailleurs... mais qui ne vient pas, du moins dans ce premier tome.
Dommage car le rythme est enlevé et graphiquement, les 56 pages de l’album sont efficaces et sombres à souhait avec des ombres marquées et l’ensemble des cases posées sur un fond noir.

- Delcourt