LE SOUFFLEVENT - Tome 1. New Pearl - Alexandrie

, par Estelle

La fille d’un savant et un jeune pilote de l’Aéropostale tentent d’échapper à l’armée qui lorgne sur la redoutable invention qu’ils possèdent : le soufflevent. Un bien joli univers et une histoire agréable malgré son manque d’originalité.

C’est d’abord avec colère que Sacha, jeune pilote de la compagnie aéropostale, découvre dans son biplan deux passagers clandestins : Coline, l’intrépide fille d’un climato-généticien assassiné, et son chat ailé et parlant Typhon. Mais le jeune homme va finalement tout faire pour les sauver des dirigeables militaires qui les poursuivent et les emmener à Alexandrie où la jeune femme doit faire breveter la redoutable invention de son père : le soufflevent.
Publiée dans la collection Jeunesse de Delcourt, "Le Soufflevent" est une nouvelle série en quatre tomes d’Andoryss ("Les enfants d’Evernight", "Sept naufragés") et de Collette ("Alice au pays des merveilles" avec Chauvel). Si le soufflevent, capable de déclencher des phénomènes météorologiques redoutables, est une invention révolutionnaire, l’intrigue elle ne l’est pas : rien que du classique en effet dans cette bataille autour d’un objet très convoité sur fond de courage, de solidarité et bien sûr... d’amour. Une équation largement utilisée dans la bande dessinée, la littérature ou le cinéma dont ne sortent pas les auteurs dans ce premier opus.
Le rythme est cependant bien présent, l’univers décrit soigné, l’atmosphère steampunk séduisante. Ici les paysages sont grandioses jouissant de couleurs lumineuses, les rochers sont comme suspendus dans les airs, les avions à voiles glissent au dessus de l’eau et les bateaux pirates écument les nuages. Une ambiance qui n’est pas sans rappeler les films de Miyazaki. Il y a pire comme comparaison. "Le Soufflevent" n’apportera donc certes pas de souffle neuf au 9e Art mais fera passer un agréable moment aux jeunes lecteurs.

- Delcourt