LE RETOUR A LA TERRE - Tome 6. Les métamorphoses

, par Estelle

Aux Ravenelles, Manu a bien du mal à accepter la seconde grossesse de Mariette. Retour à un ton plus léger pour Larcenet mais aussi empreint d’une certaine nostalgie.

On pensait les aventures campagnardes de Manu Larssinet, Mariette et leur petite Capucine terminées. Mais 10 ans après, "Le retour à la terre" revient avec un 6e tome. D’ailleurs, aux Ravenelles, la vie a continué : dans deux mois, Manu va être père pour la seconde fois et ce même s’il est en plein déni !

Mélangeant allègrement la fiction et les éléments autobiographiques via son avatar - dessinateur d’un certain "Plast"… -, L’auteur des noirs "Blast" et "Le Rapport de Brodeck" revient donc à un genre plus léger et plus humoristique avec son compère Ferri qui a fini de son côté de scénariser "Astérix". Retrouver les personnages emblématiques de la série (la petite famille bien sûr, le vieil ermite aux conseils avisés et surtout l’inquiétante Mme Mortemont) est un vrai plaisir tandis que quiproquos et situations cocasses et absurdes continuent de nourrir des gags courts d’une demi-planche aux décors minimalistes mais au trait expressif. Ce tome 6 s’avère un peu moins drôle et moins percutant que les autres mais aussi plus nostalgique alors que la modernité a atteint aussi le petit village - la vieille Mortemont est désormais accro à son Samsong et aux emoji... – et que le héros retombe dans ses angoisses. On notera d’ailleurs de jolies idées pour les mettre en scène comme un Larssinet en oiseau donnant la becquée à sa famille ou ce vieux carton de déménagement dans lequel retrouver le père disparu...

Dessinateur : Manu Larcenet - Scénariste : Jean-Yves Ferri - Editeur : Dargaud – Prix : 12 euros.