LE PILOTE A L’EDELWEISS - Tome 3. Walburga

, par Estelle

Ultime duel aérien entre Alphonse et Erik, le redoutable pilote à l’Edelweiss. Des coucous mythiques et des pin-up plantureuses. Atterrissage réussi.

1918, la guerre n’est pas encore terminée et même loin du front, les bombardiers géants allemands font des ravages. Coincé dans son lit d’hôpital, Henri Castillac commence à regretter d’avoir échangé son identité avec son frère jumeau Alphonse, redevenu pilote au sein des Cigognes. Mais celui-ci est provoqué en duel, à très haute altitude, par son plus coriace ennemi allemand, le fameux pilote à l’Edelweiss.
Atterrissage en vue : Hugault et Yann signent la conclusion d’un triptyque efficace. Alors que les deux premiers épisodes ont fait émerger un bon nombre d’interrogations - notamment sur une certaine malédiction et la phobie de l’eau d’Alphonse -, cet ultime opus apporte enfin les réponses. Rien à redire, le résultat est cohérent, la mise en scène soignée et le suspense sauf jusqu’au bout. Rien à reprocher non plus au dessin : les scènes aériennes sont toujours aussi spectaculaires, les coucous parfaitement détaillés et les créatures féminines tellement sexy qu’elles en feront décoller plus d’un... Bref, si "Le pilote à l’Edelweiss" a su vous emmener jusqu’ici, il n’y pas de raison pour que le charme retombe subitement.

- Paquet