LE KABBALISTE DE PRAGUE - Tome 1

, par Estelle

David Gans, Rabbin de Prague, raconte la prodigieuse aventure qui le fit témoin de la création d’un être d’argile à la force illimitée : le Golem. Une plongée très intéressante dans les traditions et les croyances juives d’Europe centrale.

Prague, début XVIIe siècle. Au crépuscule de sa vie, le rabbin de Prague David Gans décide de coucher par écrit une aventures extraordinaire qu’il a vécue dans sa jeunesse : la preuve irréfutable que "les paroles qui franchissent des lèvres pures engendrent la vie". Son récit démarre en 1574 quand deux de ses amis lui expliquent que dans 12 ou 20 mois leurs femmes respectives auront chacune un enfant, un garçon et une fille, qui se marieront une fois devenus adultes.
Après "Le vent des Khazars", Makyo ("Balade au bout du monde", "Un loup est un loup") propose une nouvelle adaptation d’un roman du juif français d’origine polonaise Marek Halter qui reprend la fameuse légende du folklore juif d’Europe centrale : le Golem, ce redoutable être fait d’argile venu à la vie par l’inscription du nom de Dieu sur son corps. Pour l’instant, la créature reste invisible et, dans la bande dessinée comme dans le roman, la mise en place est assez longue. Pourtant l’on ne s’ennuie pas : le personnage de David Gans est charismatique, tout comme celui du Maharal - l’éminent rabbin à qui la légende attribue la création du Golem afin de protéger les juifs du ghetto contre les pogroms - et l’on apprend beaucoup de choses tant sur la culture juive que sur les découvertes scientifiques et l’obscurantisme religieux de l’époque. D’ailleurs, le trait réaliste de Luca Raimondo ("Le temps des loups" avec Christophe Bec) est impeccable, détaillé et visiblement documenté. On attend désormais que la légende prenne corps, son entrée en scène dans le second tome devrait apporter une nouvelle dynamique à l’intrigue.

Dessinateur : Luca Raimondo - Scénariste : Makyo, d’après le roman de Marek Halter - Editeur : Glénat - Prix : 14,50 euros.