LE GRAND ET LE TROP COURT

, par Estelle

Zoom sur 40 ans de relations houleuses entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy dans une fiction réaliste humoristique.

A quelques semaines du premier tour de la présidentielle 2017, petit retour en arrière : nous sommes en 2007, Nicolas Sarkozy est devenu président de la République. Encouragé par Debré et sa fille, Chirac décide d’écrire ses mémoires. Mais, que Bernadette se rassure, il ne dira "du mal de personne"
L’écrivain et historien Jean-Luc Barré est un habitué de la Chiraquie : celui qui fut la plume de l’ancien président a aussi participé à la rédaction de ses "Mémoires" il y a quelques années. Une expérience qu’il met aujourd’hui à profit dans "Le Grand et le trop court" pour retracer dans une fiction humoristique inspirée de la réalité des décennies de rivalité politique entre Chirac et Sarkozy, rencontré au congrès de Nice en 1975.
Clairement dans ce récit, la balance penche du côté du "grand" dont ressort le portrait d’un homme plutôt sympa, amateur de bonne chaire et un brin entourloupeur, face au "trop court", petit hargneux et ambitieux, tandis que Bernadette Chirac, guère mieux lotie, y est décrite comme une manipulatrice froide et hautaine. Très à son aise dans la caricature, Jean-Paul Krassinsky signe quant à lui des trognes réussies à l’aquarelle. "Le Grand et le trop court" laisse tout de même le lecteur un peu sur sa faim. L’inimitié entre Chirac et Sarkozy est connue et ne vous attendez pas à des révélations sur les coulisses du pouvoir.

Dessinateur : Jean-Paul Krassinsky - Scénariste : Jean-Luc Barré - Editeur : Casterman - Prix : 14,90 euros.