LE FULGUR - Tome 2. Les survivants des ténèbres

, par Estelle

L’équipage du Fulgur, toujours coincé dans une caverne à 4.000m de profondeur, tente de trouver une issue. Suite entraînante d’une aventure rétro.

On avait abandonné l’équipage du Fulgur en bien mauvaise posture. Coincés entre les crocs d’un momasaure, les membres de l’expédition n’ont d’autre choix que de lui faire lâcher prise. Prosper Maraval a un plan, risqué : servir d’appât pendant que les autres harponneront cette espèce de crocodile géant.
Adapté d’un récit jeunesse de Paul de Sémant datant du début du XXe siècle, "Le Fulgur" de Christophe Bec en a le côté steampunk, aventureux et plein de rebondissements des feuilletons d’antan. Le scénariste continue de tenir en haleine le lecteur au fur et à mesure que le sous-marin révolutionnaire progresse dans la caverne à 4.000 mètres de profondeur à la recherche d’une issue vers la surface : une île, une cascade d’eau douce au dessus d’eux, etc. On pense au "Monde perdu", à "Vingt milles lieues sous les mers", on ressent le moral de l’équipage qui plonge au fil des jours de vaines explorations et qui remonte soudain lorsqu’il pense se rapprocher de la surface.
Nenadov nous offre des planches réalistes minutieuses et à l’atmosphère oppressante accentuée par la colorisation sombre de Tanja Cinna, dominée par le bleu, le vert et l’ocre. A noter qu’avec ce tome 2 est offert un carnet de croquis intitulé "Le Bestiaire extraordinaire", rassemblant la faune et la flore découvertes lors de l’expédition. Le troisième et dernier opus s’intitulera "Les terres brûlées".

Dessinateur : Dejan Nenadov - Scénariste : Christophe Bec - Éditeur : Soleil - Prix : 15,50 euros.