LABO REUTWAR - Tome 1. Prenez note Brigitte !

, par Estelle

Une équipe de scientifiques frapadingues enchaînent les expériences fatales sur les animaux. Humour gore et provoc’ au menu. Mais l’album n’arrive pas à tenir la distance.

Pour enrayer l’explosion des plaintes reçues contre les produits Reutwar pour causes d’accidents domestiques, la société décide de désormais tester ses produits avant de les mettre sur le marché. Elle embauche donc une équipe de scientifiques sur des critères bien précis (une blouse blanche, des stylos dans la poche et un nom en Jean-quelque chose pour les hommes, une blouse et des jolies petites fesses pour les femmes) et leur met à disposition tout un tas de pauvres petits animaux…
Que les plus sensibles se rassurent, aucun animal réel n’a été blessé ou tué pendant la réalisation de cet album, affirment les auteurs en préambule. Une précision bienvenue alors que Tony Emeriau, qui faisait déjà dans l’humour trash avec "Sticky pants" (avec Xav), récidive ici avec un recueil de strips où de mignons petits lapins, chats et lémuriens meurent dans d’horribles souffrances après avoir été trempés dans de l’acide, amputés de leurs quatre membres ou grillés au lance-flammes. Le dossier de presse donne d’ailleurs le ton : en complément de l’album, un petit nounours en peluche, brûlé, aux oreilles arrachées… Pourquoi tant de gore et de cruauté ? Juste parce que c’est rigolo et que la souffrance des animaux en général et de laboratoire en particulier est toujours un sujet qui fait réagir… Mais malgré ce trash assumé et les dessins expressifs de Mickaël Roux - qui n’a pas son pareil pour représenter des scènes dignes d’un film d’horreur -, les gags s’avèrent vite répétitifs et l’on se lasse trop rapidement. Dommage.

Dessinateur : Mickaël Roux - Scénariste : Tony Emeriau - Editeur : Monsieur Pop Corn - Prix : 12 euros.