LA REVOLTE DES VALTIS

, par Estelle

Une jeune humaine travaille à l’usine dirigée par les Dricks, des extraterrestres qui ont envahi la planète. Un récit jeunesse agréable autour de la résistance à l’oppression.

Cela fait huit ans que les Dricks ont envahi la planète afin d’exploiter le kallium, un minerai qu’ils utilisent comme carburant pour leur engins. Coline Savannah, jeune humaine issue d’une grande famille, travaille désormais à l’usine où elle trie ce minerai. Un jour, elle apprend que sa nièce est vivante et qu’elle peut la racheter. Dans le même temps, elle rencontre Jann, un membre des Chromats, une bande de rebelles tatoués peu fréquentables.
Journaliste et auteur de 25 romans, l’Américaine Sharon Shinn adapte ici en bande dessinée l’un de ses tout premiers livres, "Shattered Warriors". Ce long récit complet déroule une intrigue somme toute assez classique avec des humains réduits à l’état d’esclaves, opprimés par des envahisseurs cruels, des rebelles insoumis et une résistance qui s’organise. Mais le genre choisi, de la science-fiction mâtinée d’heroïc fantasy (les Dricks sont un mix improbable de lions, d’elfes et de vampires), permet de rendre plus original mais aussi plus léger le cadre de cette histoire et de s’adresser à un jeune public. Tout au long des 256 pages, il y sera question de choix entre la sécurité et la liberté, de solidarité et d’amour. Après un départ un peu poussif, une narration déséquilibrée et des personnages auxquels on met du temps à s’attacher, le récit s’avère assez agréable à lire dans l’ensemble. Il faut dire que le dessin de Molly Kox Ostertag, plus proche de la BD franco-belge ou du manga que du comics, est à la fois moderne et lisible.

Dessinatrice : Molly Knox Ostertag - Scénariste : Sharon Shinn - Editeur : Rue de Sèvres - Prix : 16 euros.