LA CITÉ DES ESCLAVES - Tome 5

, par Estelle

C’est la guerre entre les maîtres porteurs de SCM et tous les coups sont permis. Inventif.

Heureusement que le début d’album nous offre un récapitulatif des relations entre les personnages (qui est esclave de qui, qui a affronté qui et comment…), car ce jeu de survie via le SCM - cet appareil révolutionnaire aux airs de dentier qui permet de défier des gens et d’en faire des esclaves en cas de victoire - est de plus en plus complexe.
Les révélations ne sont pas forcément très nombreuses ici mais l’on apprend tout de même l’identité du joueur qui se fait appeler "Une case en moins" et surtout le récit semble prendre un nouveau tournant puisque la jeune Eïa est bien décidée à rebattre toutes les cartes en affranchissant tous les esclaves. Bref, une série un peu bizarre, un peu sadique mais toujours aussi captivante.

Dessinateur : Hiroto Ooishi - Scénariste : Shinichi Okada - Editeur : Casterman, collection Sakka - Prix : 7,95 euros.