L’OR DU RHIN - Tome 2. La flèche et le glaive

, par Estelle

Menacée par l’arrivée des Huns, une ville rhénane voit son salut dans une troupe de mercenaires francs de passage. Mais la somme que ces derniers réclament est bien trop élevée. Deuxième tome intéressant d’une saga historique ambitieuse.

Chacun des six tomes de "L’or du Rhin" s’attache à raconter une aventure en lien avec un légendaire trésor datant de l’Antiquité, composé d’or, de bijoux et de manuscrits précieux provenant de la grande bibliothèque d’Alexandrie. Après l’Alsace du XVe siècle juste après la guerre de Cent Ans dans le premier opus, Roger Seiter remonte un peu plus loin dans le temps, en 451 après JC. La ville rhénane d’Argentoratum est alors assiégée par les redoutables Huns. Son seul espoir est de trouver assez d’or pour pouvoir payer des mercenaires francs.
Bien documenté, l’aventure nous permet d’en apprendre davantage sur la vie des peuples nomades germaniques, un peu différente de l’image communément véhiculée. Un court carnet historique sur les invasions barbares et le fameux Attila vient d’ailleurs compléter "La flèche et le glaive". Mais outre son intérêt historique, l’histoire est également plaisante à suivre. Les auteurs nous font vivre les préparatifs de l’affrontement dans les deux camps et le suspense fonctionne jusqu’au bout, nous en révélant du même coup un petit peu plus sur ce fameux Or du Rhin conservé par une sorte de "société secrète". Quant au scènes de batailles, elles sont impressionnantes et signées de Gédéon, dessinateur polonais qui a déjà été récompensé par le premier prix du Festival international de Lodz en 2006 et 2007.

Dessinateur : Gédéon - Scénaristes : Roger Seiter et François Hoff - Editeur : Editions du Long Bec - prix : 14,75 euros.