L’OMBRE DE SHANGHAI - Tome 4. Pris au piège

, par Estelle

Shanghaï ne sait toujours rien de l’Ombre, cette justicière masquée qui défend les plus faibles, mais tout le monde la cherche. Un manga franco-chinois au scénario classique mais au cadre exotique.

Alors que Clara, la fille du banquier von Herling, vient d’être kidnappée, beaucoup de monde cherche à retrouver l’Ombre : les forces de police toujours persuadées qu’elle a volé la tenue de gala à l’Opéra, Gaspard qui a succombé à son charme et le mystérieux Monsieur Li. Lila, elle, a toujours du mal à accepter son double aux super pouvoirs.
"Une jeune femme qui ne parvient pas à maîtriser ses nouveaux pouvoirs, une super-héroïne aux nobles intentions que tout le monde prend pour un monstre, un séduisant jeune homme attiré par cette mystérieuse personne qui lui a sauvé la vie", disait-on à propos du 3e tome en décembre dernier. Une phrase qui pourrait très bien s’appliquer à ce 4e tome - qui a été financé via la plateforme de crowdfunding Ulule - tant l’intrigue progresse peu malgré plusieurs rebondissements. Les personnages eux sont toujours un peu caricaturaux, l’histoire reste classique, le rapprochement sans surprise de Gaspard et de l’Ombre/Lila tire en longueur et globalement le lecteur ne ressent pas assez la tension dans les moments dramatiques. Reste l’intérêt de la toile de fond, peu décrite en bande dessinée, et bien rendue par Li Lu : le Shanghai colonial des années 1930 où le mode de vie luxueux des occidentaux installés tranchent avec la misère de la population chinoise ainsi que la puissance des mafias chinoises. La série, plutôt destinée plutôt à des pré-ados, doit compter encore deux autres tomes.

Dessinatrice : Li Lu - Scénaristes : William Crépin et Patrick Marty - Editeur : Fei - Prix : 12,90 euros.