L’HOMME BONSAI

, par Estelle

L’histoire peu banale d’Amédée, le petit potier devenu arbre. L’adaptation d’un roman jeunesse remplie de poésie.

Il était une fois un capitaine qui découvre sur un navire en perdition un arbre gigantesque qui... parle ! Le vénérable végétal, qui dit s’appeler Amédée et avoir été un humain comme vous et moi, va raconter au marin et à deux matelots son extraordinaire destinée.
Signé Fred Bernard pour les textes et le dessin - les couleurs sont de Delphine Chédru -, "L’homme bonsaï" est en fait l’adaptation d’un des propres romans pour enfants de l’auteur, paru chez Albin Michel en 2003. C’est aussi à l’origine un cauchemar dans lequel un arbre lui poussait sur la tête...
Certes cette version BD reste assez proche du roman dans le sens où les dialogues sont très peu nombreux et sont le fait du capitaine qui raconte à d’autres marins sa rencontre avec l’arbre. Pour le reste, la très grande majorité des cases - qui constituent le récit de l’arbre - se composent d’un texte au dessus d’une image d’illustration.
Mais avec cette bande dessinée qui lui permet d’emprunter des chemins qu’il n’avait pu explorer dans le roman jeunesse, Bernard nous embarque dans un conte fantastique où piraterie rime avec amour, violence, souffrance et tristesse, des thèmes évidemment édulcorés dans la version pour enfants. Tout cela se conjugue pour créer une fable fluide et passionnante sur les aventures et les rencontres d’un petit potier devenu arbre.

- Delcourt