L’ÉTRANGE VIE DE NOBODY OWENS - Volume 1

, par Estelle

Un petit garçon dont la famille a été assassinée grandit dans un cimetière sous la protection de ses habitants. Premier tome réussi de l’adaptation d’un roman jeunesse "gothique" de Nail Gaiman.

Tout démarre par une scène de crime : un couple et sa petite fille sont égorgés chez eux. Mais le meurtrier ne parvient pas à trouver le bébé de la famille, sorti de chez lui cette nuit-là, attiré par une âme venue d’un cimetière proche. Rapidement, il est adopté par un couple de fantômes, les Owens, et placé sous la protection d’un vampire nommé Silas.
Adaptation d’un roman jeunesse de Neil Gaiman, "L’étrange vie de Nobody Owens" est réalisée par P.Craig Russell, qui a l’habitude de travailler avec le romancier et scénariste de comics ("Sandman", "Coraline"). S’il signe lui-même le 2e chapitre de la bande dessinée, il a fait appel à d’autres dessinateurs américains pour les autres, comme Jill Thompson, Kevin Nowlan ou Tony Harris. Le résultat est une succession de différents styles graphiques qui s’accommode plutôt bien des différentes ambiances, horrifiques ou empreintes de poésie macabre. Avec leur petit côté Tim Burton, les aventures vécues par le jeune Nobody Owens sont finalement assez simples et pleines de bons sentiments mais elles réussissent à envoûter en nous emmenant sans cesse à la rencontre de créatures bizarres : goules, homme indigo, loup-garou, fantôme de sorcière… C’est donc sans jamais s’ennuyer qu’on plonge dans le monde étrange du cimetière, juste à côté de celui des vivants.
"L’étrange vie de Nobody Owens" version BD aura-t-elle le même succès que le roman (il a notamment reçu la médaille Newbery 2009, prestigieux prix américain pour une œuvre de fiction jeunesse) ? Le second volume paraîtra en tout cas début 2016.

Dessin et scénario : P. Craig Russell et collectif, d’après le roman de Neil Gaiman - Editeur : Delcourt - Prix : 19,99 euros.