L’AUTOROUTE SAUVAGE - Tome 3. Kilomètre zéro

, par Estelle

Lorsqu’ils retrouvent Hélène qui avait été enlevée par une communauté, Mo et Jin découvrent l’origine de la catastrophe qui a détruit la civilisation. Conclusion assez pessimiste d’un récit de SF adapté d’un roman de Julia Verlanger.

A la recherche d’Hélène qui a disparu lors d’une expédition de "chasse aux femmes" organisée par une communauté violente, Mo et Jin approchent des ruines de Paris, masques sur le visage pour se protéger des gaz hallucinogènes.
Conclusion de cette série BD post-apocalyptique, tirée du roman éponyme de Julia Verlanger, "Kilomètre zéro" livre enfin les raisons de la fin de notre civilisation. Une explication qui n’a rien d’exceptionnel mais qui est cohérente, tout comme le dessin du Chinois Zhang Xiaoyu qui reste le point fort de l’album : ses représentations d’un Paris noyé sous la végétation, d’un Lion de Belfort place Denfert-Rochereau au milieu de rien, d’une cathédrale Notre-Dame transformée en forteresse ou d’un Muséum d’Histoire naturelle bunkerisé sont réussies. Riche en action et en morts sanglantes, le récit offre en tout cas une vision bien pessimiste de l’Homme, les seuls survivants ayant semble-t-il conservés une certaine humanité et solidarité étant Mo, Jin et Hélène… A noter que dans l’œuvre originale de Julia Verlanger, "L’autoroute sauvage" ne constituait que le premier volet d’une trilogie.


Dessinateur : Zhang Xiaoyu - Scénariste : Mathieu Masmondet, d’après le roman de Julia Verlanger - Editeur : Les Humanoïdes Associés - Prix : 14,20 euros.