KINKY ET COSY - Tome 3. Avec ou sans, ça dépend

, par Estelle

Gare à vous, Kinky et Cosy sont de retour ! Un nouveau recueil de gags un peu moins réussi que les précédents mais qui reste incisif et drôle.

Si ce n’est que l’une porte des lunettes (Kinky) et pas l’autre (Cosy), rien ne distingue les deux terribles jumelles sorties tout droit de l’imagination de Nix. De leurs parents blasés aux cambrioleurs masqués en passant pas leur instit désespéré, tous se souviennent être passés entre leurs mains.
Le premier tome avait reçu le Prix de la bande dessinée d’humour à Nantes en avril 2006, le deuxième a été nominé au Festival d’Angoulême 2007. Le troisième reprend les ingrédients qui avaient fait le succès des premiers, à ceci près qu’à ses traditionnels strips en trois cases, Nix ajoute des gags plus longs courant sur deux ou trois planches.
L’avantage c’est que le lecteur découvre un peu plus en profondeur l’entourage de Kinky et Cosy : si le premier album était quasi exclusivement axé sur les jumelles, celui-ci fait en effet la part belle à leur mère en pleine quête de romantisme, aux aventures du Dr Scalpel dont on ne voudrait approcher pour rien au monde ou à celles de Trillon, le maire véreux de Zwendelgem. On a même droit à la visite d’extra-terrestres musulmans. L’inconvénient c’est que ces gags sans les jumelles (d’où d’ailleurs le titre...), plus longs et plus classiques, perdent souvent de leur force comique. L’un dans l’autre, si ce dernier opus n’a pas la même saveur que les autres, il conserve tout de même l’esprit cynique et incisif qui fait le charme de la série.

- Le Lombard